6 vins pour Pâques

Pourquoi choisir le vin ne doit pas être une surprise

Date Publication: 23/03/2021

« Fête Noël avec tes vieux et Pâques où tu veux » ? Pas cette année. Mais ce n'est pas si mal, bien au contraire. Cette année aussi promet des jours de marathons culinaires et ventres pleins, car, on le sait bien, les fêtes en famille sont synonymes d'abondance (à tous points de vue).

Comment survivre ? En choisissant le bon vin, vous pourrez tenir jusqu'à la fin du repas. Faites-nous confiance. Il vous suffira de suivre ces quelques conseils et vous verrez que le repas de Pâques ne vous fera plus peur.

Alors...

 

Commençons par l'apéritif !

Classique et spontané, le Prosecco met toujours tout le monde d'accord. Quoi de mieux que des petites bulles fraîches et parfumées en attendant le premier plat ? Pour commencer en beauté, accompagnez-les de petits amuse-gueules, comme des olives ou des tartines au saumon. Et si vous voulez donner une touche printanière en plus, essayez le Prosecco Rosé : avec sa couleur vieux rose et son bouquet floral et fruité, c'est le vin idéal pour donner le coup d'envoi à votre repas de Pâques chic et joyeux. Un bon début, non ?

 

Le prince de la table : l'agneau

L'un des plats de la tradition, un incontournable du repas de Pâques. Des saveurs fortes et intenses, qui tendent à tout dominer, même le vin, s'il n'est pas bien choisi. C'est pourquoi le meilleur choix est sans conteste un rouge qui a du corps, avec des tanins polis mais présents, en mesure de soutenir la comparaison. Un Montepulciano d'Abruzzo, par exemple, avec sa couleur rouge rubis et son bouquet ample et complexe, qui va des notes de fruits mûrs à celles plus épicées du cacao et du poivre noir. Avec votre fameux agneau, c'est une valeur sûre.

Si, au contraire, le menu de Pâques prévoit cette année des entrées à base de viande, comme des lasagnes ou des pâtes à la bolognaise, restez sur un rouge structuré, mais plus parfumé et moins complexe. Dans ce cas, un Chianti fera parfaitement l'affaire, surtout qu'il est traditionnellement associé à de savoureux plats et sauces à base de viande.

 

La reine de Pâques : la Colombe

C'est l'un des symboles de Pâques par excellence, et elle mérite donc des vins qui soit à la hauteur. Quel vin boire avec ? Il faut déjà garder à l'esprit sa douceur bien présente, mais pas excessive. En effet, plus que la pâte, c'est le glaçage qui lui confère sa note sucrée si caractéristique. D'autre part, les oranges confites et les raisins secs offrent des saveurs particulières, qu'il faut prendre en compte en choisissant le vin. Pour une association réussie, optez par exemple pour un mousseux produit selon la Méthode Charmat, comme le '900 Gran Giordano : parfums intenses et fruités, avec des notes d'agrumes qui rafraîchissent le palais, idéal pour conclure le repas.

 

 

Et avec l'œuf en chocolat ?

Comment oublier l'œuf en chocolat, gourmandise indémodable qui fait le bonheur des petits et des grands ? La seule différence, c'est que les adultes peuvent s'offrir un bon verre de vin pour l'accompagner, afin de vraiment finir en beauté. Ici, le choix n'est pas tellement difficile, car avec le chocolat l'idéal c'est un vin de dessert, comme le Moscato Spumante Oro. La saveur typique du raisin muscat, une bonne structure et une douceur incomparable, font de ce vin un compagnon parfait pour les desserts et les glaces, tandis que sa légèreté et sa faible teneur en alcool lui permettent d'être toujours extrêmement agréable à boire, même à la fin d'un festin.