Barbera

Toutes les anecdotes sur la « reine du Piémont »

Date Publication: 21/09/2020

En Italie, la Barbera est souvent considérée comme une version « féminine » du Barolo : ce dernier est l'un des vins les plus célèbres au monde, qui a obtenu de nombreux prix internationaux et s'inscrit dans une tradition très ancienne. Sa « soeur », elle, a fait son entrée dans le cercle des grands vins plus récemment, mais elle n'a cependant rien à envier au « roi des vins » ou « vin des rois ». Aujourd'hui, nous voulions vous raconter quelques anecdotes sur cette autre grande appellation du Piémont. Vous êtes prêt à siroter votre verre de Barbera ? Alors nous pouvons commencer.

Le vin et le cépage ont le même nom, mais traditionnellement on dit « la Barbera », au féminin, pour parler du vin et « le Barbera », au masculin, pour parler du cépage.

C'est le cépage le plus cultivé du Piémont : il couvre environ 35% de la superficie viticole totale de la région, soit 50 000 hectares, et il est cultivé dans toutes les communes.

C'est le cépage à baies rouges le plus répandu en Italie, avec le Sangiovese.

On compte dans le Piémont trois zones ayant obtenu la classification DOCG : Nizza, Barbera d’Asti et Barbera del Monferrato Superiore ; ainsi que de nombreuses DOC.

L’origine du nom Barbera se rattache probablement à d'anciens noms de famille subalpins comme Barbero, Barberio, Barberis, autant de surnoms dérivant du métier de barbier, qui était très respecté à l'époque. Une autre hypothèse voudrait que le terme « Barbera » trouve ses racines étymologiques dans le territoire où se trouvaient les nombreux villages « barbares » de la région : une idée qui semble logique si l'on songe que le Piémont est historiquement une terre frontalière, considérée comme un accès à la péninsule italique.

Autrefois considéré comme un vin de table, sans grande prétention, la Barbera se distingue aujourd'hui par de nombreux exemples d'excellences viticoles. Sa grande versatilité est, en effet, l'un de ses principaux atouts. Le cépage peut être utilisé seul pour obtenir aussi bien des vins frais et doux à consommer jeunes, que des vins importants, affinés dans des fûts en bois et destinés à vieillir longtemps. Par ailleurs, il est également très utilisé en assemblage, pour donner de la couleur et du corps à des vins qui seraient un peu ternes sans lui. Bref, la Barbera est à tous égards un excellent joker à utiliser également pour accompagner les plats les plus disparates.

Pour conclure sur un point un peu plus « technique », sachez que sur certains fruits, dont le raisin, on trouve une substance blanchâtre, cireuse, appelée la pruine, qui protège le fruit de la chaleur et des agressions extérieures. Le Barbera présente une grande quantité de pruine, et c'est précisément grâce aux caractéristiques naturelles que possède ce cépage que la Barbera est devenue un vin d'excellence.

Nous vous suggérons trois expressions de ce grand vin, car vous pourrez ainsi avoir le plaisir de vous laisser capturer par les détails et les nombreuses différences qui rendent chaque bouteille de Barbera unique. 

Barbera D’Asti DOCG « Collection » Un « classique » du Piémont, produit à partir de raisins Barbera d’Asti, vieilli dans des fûts en chêne.

Barbera DOC Piemonte Un rouge sec sans pareil, fin et élégant, avec une bonne structure et une bonne concentration, obtenu à partir des excellents raisins Barbera et vinifié à température contrôlée.

Barbera D’Asti DOCG Superiore  Il naît d'un cépage cultivé sur les pentes orientées sud de l'Astigiano. La Barbera d’Asti DOCG Superiore naît sous la supervision de mains expertes, en profitant d'une production par hectare très faible. Ce vin est produit uniquement lors des années où le climat est favorable, afin de permettre aux raisins d'arriver à une parfaite maturation. Les ingrédients d'un vin aussi exceptionnel ? Le terroir et l'expérience de ceux qui cultivent la vigne et produisent du vin avec passion depuis plus d'un siècle.