Quels sont les cépages les plus répandus au monde?

Cépages italiens et étrangers : découvrez le classement

Date Publication: 11/10/2021

En Italie, la vigne est cultivée depuis le deuxième millénaire av. J.-C. Au fil des siècles, son patrimoine vinicole a connu de grands changements, de l’introduction des «cépages internationaux» à la redécouverte et la valorisation des cépages autochtones. Des transformations se sont également produites dans le reste du monde, où la spécialisation croissante et l’attention accrue aux questions de durabilité requièrent une adaptation constante de la production.

Mais quels sont les cépages les plus répandus au monde ? Et en Italie ? Pour répondre à ces questions, prenons un peu de recul...

 

Combien de typologies de cépages existe-t-il ?

Si vous pensiez que la seule façon de distinguer un cépage était la couleur de ses raisins, alors vous serez surpris d'apprendre qu’il existe aussi une autre classification, fondée sur la territorialité et l’origine historique. En effet, les cépages peuvent être :

  • autochtones, terme qui désigne ceux qui ont un lien historique fort avec le territoire où ils sont cultivés. Ils possèdent des caractéristiques bien distinctes, qui les rendent réellement « uniques ». Il s'agit, en d’autres termes, d'un type de raisin originaire d’une zone spécifique où il a toujours été cultivé et qui ne donne le meilleur de lui-même que dans cette zone. L’Arneis dans le Piémont, l’Aglianico en Campanie et en Basilicate ou l’Inzolia en Sicile en sont quelques exemples.
  • locaux, ce qui désigne les cépages répandus dans une zone plus vaste que les autochtones, mais qui reste néanmoins limitée. Ils peuvent aussi être cultivés avec succès dans d'autres régions que leur région d’origine.
  • nationaux, c’est-à-dire les cépages qui sont répandus dans une grande partie du pays, parfois sur la quasi-totalité du territoire national, comme le Sangiovese ou le Trebbiano en Italie.
  • internationaux, terme qui désigne les cépages originaires de pays étrangers qui, au fil des ans, ont aussi été implantés en Italie, intégrant ainsi notre patrimoine œnologique. Ils sont pour la plupart d'origine française, comme le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Sauvignon Blanc. Étant donné qu'ils s’adaptent facilement à des climats et conditions environnementales variés, on les retrouve un peu partout.

 

Les cépages les plus répandus au monde

Il existe environ 6000 variétés de cépages dans le monde, dont beaucoup sont cultivées en Italie. Cependant, le prix du cépage le plus répandu ne revient pas à un cépage italien, mais à l'international Cabernet Sauvignon. Originaire du sud-ouest de la France, plus précisément de la région de Bordeaux, il donne vie à des vins de grande structure et de caractère, avec un bon potentiel en matière de vieillissement. Ce cépage est souvent assemblé avec du Merlot et parfois avec du Cabernet Franc. Le Merlot est justement le deuxième cépage le plus cultivé au monde. Caractérisé par une maturation précoce, il peut pousser et donner d'excellents vins même dans des zones où la température peut être un facteur limitant. Vient ensuite l'Airén, cépage à raisin blanc originaire d'Espagne et élément de base du Brandy, avec l'espagnol (rouge) Tempranillo. Longtemps considéré comme un vin rustique et de peu d'intérêt, le Tempranillo a vu au cours de ces dernières décennies sa popularité augmenter, notamment en Australie, en Californie et en Argentine.

Et qu'en est-il du Chardonnay ? Ce cépage originaire de France occupe la cinquième place. Largement utilisé pour la production de champagne et, en Italie, de mousseux Méthode Traditionnelle, il se caractérise par une teneur en alcool et une acidité assez élevées. Ses senteurs sont celles de la pomme et de la banane, mais il peut évoluer vers des sensations et des arômes plus gras et complexes s'il est affiné dans des tonneaux en bois.

 

Et en Italie ?

Avant l’arrivée du phylloxéra, véritable fléau pour la viticulture européenne de la fin du XIXe siècle, il existait en Italie des milliers de cépages différents, ayant chacun des caractéristiques spécifiques. Dès lors, le patrimoine viticole du continent a été fortement réduit, pour subir ensuite la tendance inverse dans les années d’après-guerre avec des cépages très productifs, au détriment de la qualité. Ce n’est qu'au cours des 30 dernières années, grâce au passage à une viticulture plus spécialisée, qu'on s'est remis à privilégier des cépages de qualité supérieure, quitte à réduire les volumes de production. C'est là que sont arrivés en Italie notamment les cépages internationaux, en grande partie déjà présents dans les vignobles italiens avant le phylloxéra. En général, le nombre de cépages en Italie reste très élevé. En fait, notre pays est celui qui abrite le plus grand nombre de cépages autochtones au monde !

Mais quels sont les cépages les plus répandus en Italie ? En haut du podium, on trouve le Sangiovese, le prince des cépages à baies noires de Toscane, qui est aussi le cépage autochtone rouge le plus répandu d'Italie. Ce cépage est capable d'offrir des expressions très différentes selon le climat et l’altitude à laquelle il est cultivé. En général, il présente des arômes intenses de cerise, de prune et de violette, un tanin marqué et une bonne teneur en alcool. C'est pour cette raison que les vins obtenus à partir du Sangiovese, comme le Chianti, le Brunello di Montalcino et le Morellino di Scansano, se prêtent bien au vieillissement.

Vient ensuite le Montepulciano, qui est lui aussi cultivé principalement dans le centre de l'Italie. Ce cépage donne des vins structurés, intenses, de grande complexité aromatique, avec une teneur en alcool assez élevée. Il produit d’excellents résultats lorsqu’il est utilisé seul, mais ne dédaigne pas la compagnie du Sangiovese pour créer des mélanges de caractère.

La troisième marche du podium est occupée par le Glera, dont les raisins sont principalement utilisés pour la production du Prosecco. Il est donc surtout cultivé en Vénétie, patrie de ce mousseux Méthode Charmat apprécié dans le monde entier et compagnon incontournable à l’apéritif.

 

Parmi les autres cépages les plus répandus en Italie, on trouve ensuite les internationaux Pinot gris et Merlot. Le premier, un cépage à baies blanches, est originaire de Bourgogne, où l'on trouve encore aujourd'hui le plus grand nombre d’hectares plantés. Pour ce qui est de la péninsule, il s’est surtout répandu dans le Frioul, en Lombardie, en Vénétie et dans le Haut-Adige. Le Merlot, lui aussi d’origine française, s'est implanté un peu partout, depuis les régions du Nord de l’Italie jusqu’à la Toscane. Il peut donner vie aussi bien à des vins structurés, surtout quand il passe par une maturation en barriques, qu'à des vins jeunes et faciles à boire.